5 conseils pour bien choisir le prénom d’un enfant

Le choix d’un prénom est un sujet que tous les parents étudient bien avant l’arrivée d’un enfant. Un prénom pour un bébé peut être inspiré d’une fête présente sur calendrier pour conserver l’idée d’un prenom ancien garçon ou fille.

Parfois, il peut être issu d’un dictionnaire de prénoms ou venir du fait que nous succombons à la « mode » dominante. Vous vous demandez quel prénom choisir pour votre enfant ? La chose la plus importante est que vous preniez des décisions personnelles et non pas sur la 

pression de l’environnement amical et familial. 

Dans quelques années, le prénom de votre enfant sera d’une grande importance pour son bien-être et son confort psychologique. Par conséquent, ne choisissez pas des prénoms sous l’influence des émotions ou de la mode passagère, il faut suivre quelques règles essentielles. Voici donc 5 conseils à garder à l’esprit lorsque vous choisissez un nom pour votre bébé.

1. Choisissez un prénom en fonction de vos origines

Lorsque vous optez pour un prénom d’enfant, n’utilisez pas de langues étrangères.

Les prénoms étrangers ne correspondent manifestement pas à un nom de famille Français traditionnel, et pourraient porter préjudice à votre futur bébé. 

Oubliez donc les prénoms tirés de films ou de séries à la mode, de telles idées fonctionnent très rarement. Généralement l’effet escompté sonne bien trop original, voire drôle… Par exemple, lorsque le prénom est très fantaisiste et que le nom de famille est très Français – Esmeralda Dupont – l’idée peut devenir un véritable fardeau pour l’enfant. En effet, les prénoms déterminent souvent une génération d’âge et il se peut qu’ici la jeune fille ne s’y identifie pas du tout.

L’effet de mode sur le prénom Kévin était tel que de nombreux hommes portant ce nom les ont changés dès qu’ils sont devenus adultes.

2. Associez le prénom au nom de famille

Contrairement aux apparences, ce n’est pas si simple de choisir un prénom qui coïncide avec le nom de famille, même si vous choisissez un prénom Français. Sa longueur, le son et le rythme appropriés dans lesquels il sera prononcé, y compris le nom, sont également importants. Tout comme les initiales peuvent être importantes car elles sont fréquemment utilisées sur les documents officiels ou en paraphe.

De plus, une juxtaposition dans laquelle le prénom est très long, quatre syllabes et le nom de famille court, ne sonne pas très bien. Mais ce n’est pas bon non plus lorsque le nom et le prénom sont très longs – cela peut également causer des problèmes pratiques à leur propriétaire, lorsque, par exemple, il n’y a pas assez d’espace dans les formulaires ou les documents.

3. Soyez prudent avec la mode

Même si le nom est très joli, mais très populaire, réfléchissez-y à deux fois avant d’appeler votre enfant ainsi. Emma et Louis sont de beaux noms, mais ils sont donnés si souvent depuis plusieurs années qu’aujourd’hui il est presque impossible de trouver une classe ou un groupe dans un jardin d’enfants sans en compter quelques-uns.

Peut-être vaut-il mieux nommer votre fille différemment pour lui éviter d’être l’une des nombreuses têtes similaires de la classe à porter ce nom ?

4. Choisissez un nom qui peut être raccourci

Si vous optez pour un prénom comportant plus de 3 syllabes, pensez à ce que les diminutifs pourraient apporter à votre enfant. Cette idée n’est peut-être pas essentielle, mais cela facilite vraiment la vie. 

Quand un enfant est encore petit, il est toujours bon de l’appeler affectueusement, sous une forme diminutive. Et, pour certains prénoms, même très jolis, c’est parfois difficile. 

Il est donc préférable que le prénom choisi puisse avoir plusieurs formes. Ainsi vous pourrez toujours choisir celle qui convient le mieux en fonction de l’évolution de l’âge de votre enfant et de vos préférences.

5. Ne vous laissez pas influencer par la famille

Souvenez-vous que c’est votre enfant et que c’est uniquement à votre couple de s’entendre pour choisir le futur prénom de votre enfant. 

C’est à vous de vous accorder sur un prénom idéal pour lui, en fonction de ce qui vous inspire et pas en fonction de ce que vos beaux-parents ou grands-parents souhaitent. 

Oui, vous pouvez écouter leurs suggestions – évidemment ce serait idéal si le nom que vous avez choisi plaisait à toute la famille; mais vous et l’ancienne génération n’est pas toujours en accord. C’est toujours aux parents de l’enfant que revient la décision finale.

Si, par exemple, votre belle-mère impose un nom que vous n’aimez pas, mais que vous voulez lui faire plaisir et que vous cédez, vous le regretterez certainement à l’avenir. Alors ne le faites absolument pas !